• Au revoir, Monsieur Roy

    RIP


    La semaine dernière, Patrick Roy, maire de Denain et député socialiste à l'Assemblée Nationale, s'éteignait au service des soins palliatifs de l'hôpital de Valenciennes suite à un long combat contre un cancer des voies digestives. Cancer qui avait pourtant été annoncé comme étant en rémission, la lueur d'espoir nous ayant été apportée lors de son discours à l'Assemblée National du 15 Mars 2011.

    Mais pourquoi accordé-je tant d'importance à un homme politique me demanderez-vous ? Moi qui d'habitude ne parle de ces hommes en costume que pour les vilipender ?

    Tout simplement parce que Patrick Roy était un homme politique comme on n'en voyait plus (voire jamais) : proche de ses électeurs, prompt à la remise en question, assidu à l'Assemblée Nationale quand d'autres y vont quand l'envie leur prend et préfèrent lire leur journal plutôt que de participer au débat, mais surtout, il accordait bien plus d'importance aux valeurs qu'il état en devoir de véhiculer plutôt qu'à ses propres intérêts (dédicace spéciale à notre bien-aimé président qui a triplé son salaire et réformé l'ISF, puis qui nous parle ensuite de solidarité face à la Crise).

    Mais surtout, Patrick Roy était fan d'une musique qui rassemblait des centaines de milliers de fans à travers la France, et qui a bien mauvaise presse dans les médias. Je parle, vous l'aurez compris, du Heavy Metal et de tous ces sous-genres.

    Patrick Roy était le seul politicien à prendre fait et cause non seulement pour cette musique, mais aussi pour les cultures alternatives en général. Je me souviens aujourd'hui avec une grande émotion, quasiment la larme à l'oeil, de son intervention de 2010 à l'Assemblée Nationale suite aux propos de Phillipe de Villiers et Christine Boutin, qui véhiculaient volontiers des clichés dignes du Moyen-Âge en amalgamant, à travers le Hellfest, la musique Metal au satanisme (mais Bon Dieu qu'ils y viennent au Hellfest, qu'ils voient une bonne fois pour toutes qu'on y passe pas les trois jours à sodomiser des chèvres fraîchement égorgées !!!).

    Et puis, entre nous, les reconstitutions de batailles médiévales au Puy du Fou, c'est pas mal non plus en termes de culture de mort, tu trouves pas Chri-chri (au fait, si tu te documentes un peu, tu trouveras des manières très amusantes de faire enfiler un préservatif à ton partenaire ;) )

    Et que dire de sa montée sur scène aux Métallurgicales de 2010 pour taper le boeuf avec Mass Hysteria ? C'était juste une osmose, rien que ça...

    La mort de Monsieur Roy laisse indéniablement les métalleux de France orphelins, mais par ses questions au gouvernement, il a ouvert la voie à une reconnaissance du Heavy Metal en tant que courant musical ayant droit à la reconnaissance comme tous les autres, et nous ne pouvons nous permettre de laisser ses détracteurs passer le sujet sous silence.

    Plus que jamais, nous devons faire entendre notre voix. Patrick Roy a su faire entendre la sienne, alors pourquoi pas nous ?

    Mais avant de militer, il convient de rendre hommage à un grand monsieur parti trop tôt. Ainsi, le Hellfest organisera, pour l'édition 2011, un feu d'artifice après le concert de Scorpions. Les personnes inscrites sur le site du festival ont la possibilité de voter parmi cinq chansons celle qui sera diffusée pendant le spectacle pyrotechnique (votez Stairway to Heaven de Led Zeppelin !).

    Du côté des Métallurgicales, qui auront cette année un goût un peu amer, je propose une minute de silence avant le concert de Devin Townsend, prodige du Metal Progressif qui était particulièrement apprécié par le député-maire. Je suggère également aux festivaliers de porter du rouge (t shirt, chemise, foulard, etc...) pour célébrer la mémoire d'un homme qui était bien devenu bien malgré lui le métalleux le plus aimé de France.

    Rock in Peace Patrick, tu rejoins au panthéon de la musique Ronnies James Dio, Jim Morrison, Peter Steele et bien d'autres grands noms partis trop tôt au goût de leurs nombreux admirateurs.

    Tu n'es plus avec nous, mais ton combat te survivra, ça je te le promets.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :