• Deicide - The Stench of Redemption

     

    Je viens de me rendre compte que mon dernier article dans la section musicale remonte à trèèèèèèèèèèèèèèèèèèèès longtemps… Il faudrait peut-être que je m'y remette un peu… Bon, laissez-moi juste fouiller dans la boîte où je range mes cd de manière totalement désordonnée…

    Ah voilà, aujourd'hui je vais me la jouer gros vilain méchant sataniste de la mort qui tue les chrétiens par éviscération et qui mange leurs tripes à la mode de Caen tous les dimanches (le secret c'est de les pêcher juste à la sortie de la messe, comme ça ils sont encore tous frais. Leur sang accompagnera la viande encore mieux que n'importe quel vin rouge) en vous parlant de Deicide, un groupe de Blackened Death Metal Californien ouvertement anticlérical (Glen Benton, copaaaaaiiiiiiiin, même tu es en faveur du port des armes à feu, j'taime bin quand même va !), et plus particulièrement de leur avant-dernier album, The Stench of Redemption.

     

     

    Ne nous voilons pas la face, Deicide ne fait pas dans la dentelle. Glen Benton (Frontman, bassiste et vocaliste du groupe) l'a assumé dans toutes les interviews et tous les talk shows auxquels il a participé : c'est un anticlérical convaincu. La musique de Deicide n'a rien de folklorique ou de parodique, et je la déconseille fortement aux sensibles oreilles des grenouilles de bénitier et de toute autre personne n'ayant pas suffisamment de recul pour se rappeler qu'à la base, ce n'est que de la musique (extrême, mais pas extrêmiste, pas la peine de faire une levée de bouclier) et non pas de la propagande pour recruter des adeptes suicidaires. Second avertissement également : le disque ne contient aucun message néo-nazi, bien que ça fortement ferait plaisir aux personnes bien pensantes qui trouveraient un nouveau bouc émissaire. Maintenant qu'elles sont déçues et qu'elles se sont déconnectées de ce blog qui, à leur grand regret, n'est pas tenu par un adolescent attardé qui déteste le monde entier en se scarifiant tous les matins à la sonnerie de son réveil, je vais pouvoir me concentrer sur le sujet qui nous intéresse.

    The Stench of Redemption est un album technique, très technique, mais surtout délicieusement brutal, ne faisant de concessions à la mélodie qu'en de très rares occasions, lors de solos assez inattendus et somme toute agréables à l'oreille, qui sont l'occasion de faire un petit break après trois minutes de violence gutturale pure et dure.

    Pour vous faire une idée, voici la tracklist :

    "The Stench of Redemption" – 4:09
    "Death to Jesus" – 3:53
    "Desecration" – 4:31
    "Crucified for the Innocence" – 4:35
    "Walk with the Devil in Dreams You Behold" – 4:58
    "Homage for Satan" – 3:59"
    "Not of This Earth" – 3:19
    "Never to Be Seen Again" – 3:24
    "The Lord's Sedition" – 5:41

    Appétissant n'est-ce pas ? Vous paraît-il nécessaire que je vous précise que Deicide signifie "Tuer un dieu" ?

    A l'occasion, je vous ferai quand même un petit article consacré au satanisme dans la section "Pensées", histoire de vous rassurer un peu, juste pour dire…

    Etant donné que je suis loin d'être un spécialiste en critique musicale, je vais me concentrer sur l'essentiel : The Stench of Redemption est une référence en Brutal Death Metal. Glen Benton nous fait une fois de plus la démonstration de sa haine viscérale du christianisme, mais surtout de sa capacité à alterner les élucubrations gutturales graves typiques du Death, mais aussi les aigus sardoniques du Black. Sans être saturées, les guitares sont ultra présentes et la double pédale de la batterie est reconnue à sa juste valeur.

    Petit fait amusant : le clip "Homage for Satan" a été censuré dans plusieurs pays. Il montre une invasion de zombies dans une petite ville. Vers la fin, un prêtre est contaminé et mène les zombies pour attaquer une église.

    Liberté d'expression, quand tu nous tiens...

    Je vous laisse avec un petit extrait musical pour vous faire une idée :


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :