• Herllfest en péril (et oui encore, z'ont vraiment que ça à foutre...)

    Hellfest 2010

    Une fois de plus, la majorité représentée par les festivaliers et les habitants de Clisson qui sont les premiers à reconnaître que ces mêmes festivaliers ne leur ont jamais posé aucun problème et qu'ils font même tourner le commerce à plein régime pendant trois jours, va être mise à mal par une minorité de politiciens auto proclamés défenseurs de la veuve et de l'orphelin.


    Pas plus tard qu'hier soir se tenait à Nantes un meeting UMP au cours duquel le premier ministre François Fillon et et le chef de file du MPF Philippe de Villiers étaient venus affirmer leur soutien au candidat des Pays de la Loire. Face à 1500 partisans bien remontés, Monsieur de Villiers, conservateur équipé d'oeillères en permanence, s'en est pris au Hellfest et a déclaré : "Nos valeurs ne sont pas celles qui poussent le Conseil Régional actuel (PS) à financer un festival sataniste !" et cette déclaration riche en idées reçues a été, hélas, applaudie avec ferveur par des militants qui ne sont visiblement jamais allés à un concert de metal.

    Alors bon je ne sais pas trop ce qu'ils imaginent : dans leur esprit torturé, une journée au Hellfest doit ressembler à une sorte d'immense orgie durant laquelle on écoute exclusivement du NSBM tout en buvant du sang de chèvre vierge fraîchement éventrée. S'ils allaient ne serait-ce qu'une heure à la rencontre des festivaliers et des habitants de Clisson, ils seraient sans doute déçus de la non réalisation de leurs phantasmes macabres.

    Il est compréhensible qu'un festival de musique extrême attirant chaque année des dizaines de milliers de fans provoque une appréhension dans la population locale et chez les politiques, mais si vous n'allez pas à leur rencontre pour comprendre les tenants et aboutissants de cette culture, comment pouvez-vous avoir la prétention de vous prononcer sur le bien fondé de vos arguments ?

    Parmi les arguments foireux de l'UMP, le plus risible reste de loin celui qui attaque le groupe KISS, catalogué comme nostalgique du IIIème Reich, à cause des 2 'S' stylisés dans le nom du groupe. En premier lieu, je doute qu'un groupe dont le nom se traduit en Français par 'bisou' ait un message politique aussi virulent à faire passer. En second lieu, certains membres sont juifs, et la mère de l'un de d'entre eux est une rescapée de l'holocauste. Avec un bagage pareil, faire l'apologie du nazisme relèverait du masochisme exacerbé vous ne trouvez pas ?

    Parlons également du côté 'sataniste' du festival : cet argument peut être purement et simplement enterré vivant par la présence de Unearth et As I lay dying, deux groupes de Metalcore dont les membres affirment leur chrétienté, que ce soit dans leurs chansons ou à chaque fois qu'on aborde le sujet avec eux. Et de toute manière, pourquoi toujours chercher un message politique ou religieux dans les paroles d'une chanson ? Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, on peut aussi faire de la musique par pur plaisir.

    Mon but n'est pas de vous faire voter socialiste, personnellement je ne fais confiance à aucun parti politique, mais de vous proposer de participer au mouvement de soutien qui s'est mis en place pour le Hellfest :

    • Si vous vivez en pays de la Loire, rendez-vous aux urnes à l'occasion des régionales 2010 et faites entendre votre voix en votant contre l'UMP.
    • Si vous vivez ailleurs, faites passer le message à un maximum de monde de manière à sauvegarde le plus grand festival de musique extrême de France, afin de sauvegarder la diversité culturelle, ni plus, ni moins.

    Vous pouvez également rejoindre le groupe de soutien qui vient de se créer sur Facebook, dont voici le lien :

    http://www.facebook.com/home.php?#!/group.php?v=wall&ref=mf&gid=363503896178


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :