• La liberté d'expression est menacée par un sénateur soucieux de ce qu'on dit sur lui.

    Chers lecteurs (ou même si vous êtes juste un visiteur de passage qui s'est égaré sur mon blog par hasard) j'en appelle à votre conscience démocratique et à votre capacité à ne pas accepter qu'on vous impose ce que vous devez faire et comment vous devez le faire. Vous en avez peut-être déjà entendu parler : Monsieur Jean-Louis Masson, sénateur UMP de Moselle, a rédigé une proposition de loi visant à faciliter l'identification des blogueurs, professionnels comme amateurs, sur Internet, dans le but à peine dissimulé de savoir qui dit quoi sur son auguste personne. Vous l'aurez compris, nous sommes de nouveau confrontés à une remise en question du droit à l'anonymat sur Internet, et c'est la liberté d'expression qui est directement attaquée. Pour quelle autre raison que celle de s'en prendre directement aux éventuels opposants qui auraient l'outrecuidance de remettre en question la politique du gouvernement déposerait-il une telle proposition de loi ? Et quand bien même votre blog ne serait pas d'ordre politique, qu'est-ce qui l'empêcherait de vous retrouver pour faire pression sur vous afin de réduire au silence sous prétexte que vos propos ne rejoignent pas une certain conception du "politiquement acceptable" ? Alors que vous soyez de gauche, de droite, du centre, à l'endroit ou à l'envers, antisocial, anarchiste, sataniste selon la doctrine d'Anton Sandzor Lavey, lucifériste, chrétien, musulman, bouddhiste, judaïste, athée, agnostique, et que sais-je encore, je vous invite à signer cette pétition si vous vous sentez concerné par le sujet en cliquant sur le lien ci-dessous. Montrons-leur qu'ils n'ont pas le droit de décider à notre place de ce qui est bon pour nous !

    Pétition : CONTRE LE PROJET DE LOI VISANT A LEVER L'ANONYMAT DES BLOGGEURS


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :