• Live Report : Unswabbed à l'Antre 2, le 21 Mai 2011

    Intact

    Avant de vous parler du concert en lui-même, j'aimerais revenir sur Intact, le quatrième album studio du quatuor Lillois.

    ça faisait pas mal de mois que ces coquins de Lillois nous teasaient avec leur album acoustique, mais j'ai été bien inspiré de prendre mon mal en patience, car le résultat était à la hauteur de mes attentes.

    Autant dire qu'après l'annonce de cet album, on les attendait au tournant. Mine de rien, peu parmi les fans imaginaient les chansons d'Unswabbed être jouées à la guitare sèche.

    Non parce qu'à l'origine, si vous ne connaissez pas ce groupe, sachez qu'un concert d'Unswabbed, ça ressemble à ça :


    Unswabbed concert du 02 février 2008 par Shirasan

    Alors bon, vous imaginez qu'un certain scepticisme s'était insinué dans nos esprits habitués à une musique franchement remuante et dans nos articulations meurtries par moults pogos et autres bravehearts. Pour ma part, j'avoue avoir été sceptique dans un premier temps, mais la curiosité n'a pas tardé à prendre le dessus. Je n'ai donc pas tardé à télécharger (légalement je précise) l'EP 6 titres sorti en début d'année, et la surprise fut suffisamment bonne (autant au niveau du prix de vente modique que de la qualité musicale de l'ensemble) pour que je me rue sur la galette dès sa mise à disposition sur le site Internet du label du groupe.

    Sur treize titres, on ne dénombre que deux chansons inédites (Juste un Rêve et Reste) mais c'est loin d'être un problème, car si l'on connaît les autres chansons, la nouvelle approche orchestrée par l'utilisation de guitares sèches permet de totalement les redécouvrir, et est même susceptible de faire découvrir le groupe à un public qui ne serait pas forcément attiré par les trois premiers albums.

    Donc bon, vous trouverez que je manque d'objectivité (en fait je n'en ai aucune, je suis fan de ce groupe, j'avoue =D ), mais cet album est indéniablement excellent. Les chansons sont véritablement sublimées, et on se laisse bercer du début à la fin, autant par les mélodies que par la voix de Seb, qui est tour à tour inquiétant, attendrissant, émouvant, et bouversant.

    Nous pouvons maintenant clore cette énorme parenthèse et en venir au sujet de l'article.

    En premier lieu, il convient d'admettre que si le cadre choisi par le groupe, à savoir une petite salle de spectacle disposée en amphithéâtre, peut surprendre dans un premier temps, il était en fait on ne peut plus adapté. Coup de bol, Scianure et moi avons pu nous installer au premier rang, ce qui nous a permis de nous retrouver littéralement nez-à-nez avec les artistes (et ça j'avoue, j'ai trippé). L'ambiance était franchement intimiste, et mine de rien, on a pu sentir le stress qui planait chez les musiciens, encore un peu inquiets de la manière dont ils allaient être accuellis, car mine de rien, c'était une grande première pour eux aussi.

    Globalement, le groupe a joué les chansons du quatrième album, ainsi qu'une version acoustique de La Chute (on n'était plus à une bonne surprise près) et une émouvante reprise de Lynyrd Skynyrd. Autre avantage de l'acoustique : les échanges avec les artistes sont beaucoup plus naturels, et à de nombreuses reprises, je me suis surpris à leur donner la réplique entre les chansons.

    L'ambiance s'est progressivement détendue, mais si on se sent l'envie de pinailler, on pourra déplorer un détail, relevé par le chanteur lui-même : c'est passé beaucoup trop vite, et malgré le traditionnel rappel en fin de concert, leur prestation aura duré 01h15 à tout casser. Mais franchement, par rapport à ce que nos yeux ont vu et à ce que nos oreilles ont entendu, c'est loin d'être un défaut rédhibitoire.

    Voici un petit souvenir pour ceux qui y étaient, et un aperçu pour ceux qui n'ont pas pu faire le déplacement :


    Unswabbed à l'Antre 2, Lille, le 21 Mai 2011 par Shirasan

    Il y a à cette soirée un point négatif qu'on ne peut raisonnablement pas imputer au groupe, mais qui leur a porté préjudice : le même jour au Zénith, concert de Yannick Noah, et final de championnat de France opposant le LOSC au PSG. Autant vous dire que c'était la croix et la bannière pour se garer dans Lille ce soir-là.

    Après le concert, je constate non sans plaisir que les membres du groupes n'ont pas pris la grosse tête, puisque tous sont venus à la rencontre de leur public afin de recueillir des impressions à chaud, mais aussi pour un petit after, juste histoire de fêter dignement l'anniversaire de Tof'. Je ne me suis pas privé pour faire dédicacer un des albums de ma collection (Instinct, mon préféré ^^ ), mais, sans doute enivré par je ne sais quelle forme de distraction, j'ai oublié de faire signer Tof'. Le pire, c'est qu'il est passé deux fois devant moi avant le concert, mais je n'avais pas osé lui demander, pensant qu'il n'avait pas forcément envie d'être emmerdé par un fan avant un concert. Je tâcherai de rattraper le coup l'année prochaine (je m'imagine déjà débarquer avec mon album pour avoir THE signature manquante XD )

    Conclusion : une excellente soirée qui confirme la capacité du groupe à réinventer sa musique, ce qui me donne une furieuse envie de continuer à suivre leur carrière \m/O___O\m/ (Bon Dieu que je l'aime ce smiley)

    Addendum : à noter que suite au départ de Filz, c'est Tonio du groupe Cross 9 (RIP JP), qui assure une des guitares pendant la tournée d'Intact.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :