• Svald

    Svald est un groupe difficile à classifier. Dans un sens tant mieux, ça en fait une sorte d'électron libre impossible à ranger dans une case ou dans une autre. Enfin je devrais dire, ça en "faisait", car le groupe a malheureusement splitté.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mélange explosif de rock indie et de metal couplés à un jeu scénique délicieusement théâtral, la musique de Svald est à la fois enchanteresse et délirante, sombre et inquiétante. L'univers créé par Audrey Ventura se situe dans un cirque où la révolte gronde. Fatigués que Monsieur Loyal fasse passer ses bénéfices financiers avant la qualité du spectacle, les artistes décident de renverser leur cupide tyran.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Par pitié s'il vous plaît,<o:p></o:p>

    Deux minutes de silence !<o:p></o:p>

    Pour Maître Loyal, <o:p></o:p>

    Amenez la Potence !<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Extrait de la chanson "Le Quart d'Heure Loyal"<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Il est évidemment aisé de faire le rapprochement avec la situation de la "création musicale" d'aujourd'hui. Depuis plusieurs années, ce sont les médias qui nous disent quels groupes sont géniaux, et quels groupes sont médiocres. Svald prône la révolte face à ce système qui empêche les véritables artistes, ceux qui n'ont pas été préfabriqués puis formatés, de se faire entendre. Le Monsieur Loyal dictatorial dépeint tout au long de l'album n'est rien de plus qu'une métaphore de ce système.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    N'espérez pas le calme avant la tempête car dès la première chanson, les lions sont lâchés afin de semer le chaos dans le cirque.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Les lions enragés ont dévoré le dompteur,<o:p></o:p>

    Les cages se sont ouvertes grâce à la clé magique,<o:p></o:p>

    De la boîte de Pandore, devenue diabolique,<o:p></o:p>

    Dans le vacarme étrange de vos rires édentés,<o:p></o:p>

    HA HA HA !!!<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Extrait de la chanson "La Rescapée"<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Mais c'est au Paravie, exécutrice attitrée du mouvement de révolte des artistes, que revient la palme de la riposte la plus efficace. Il arpente le cirque et ses alentours à la recherche de ceux qui ont eu la faiblesse d'opter pour la facilité afin de les punir de manière aussi radicale que peu orthodoxe.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Voici le lien du myspace du groupe, ou vous pourrez écouter deux chansons ("La Colère des Clowns" et "La Douloureuse")<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    http://profile.myspace.com/index.cfm?fuseaction=user.viewprofile&friendID=23929733<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Si d'aventure vous voulez vous procurer l'album, vous pouvez essayer de contacter Audrey Ventura par mail en allant faire un tour sur le site du groupe Dadabovic, dont elle est manager. Si vous avez de la chance, vous pourrez également trouver quelques disques encore en stock dans les bacs de disquaires ayant le bon goût de donner un coup de pouce aux groupes autoproduits.<o:p></o:p>

    Et si vous vouliez en plus vous plonger davantage dans l'univers poético-macabre d'Audrey Ventura, je vous invite à chercher par tous les moyens à vous procurer "La Piste aux Ego", superbe recueil de poèmes qui joue en quelque sorte le rôle de préquelle à l'album "Loyal(e) Mutinerie", aux éditions du Panthéon.<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    J'ai pu échanger quelques mots avec Audrey (et obtenir une dédicace de mon exemplaire de "La Piste aux Ego") lors d'un concert de Dadabovic à Cambrai, et elle a fait renaître l'espoir en moi en me parlant d'un projet portant un nom doux à mes oreilles : Odrey von Svald…<o:p></o:p>

    <o:p> </o:p>

    Wait and See…<o:p></o:p>


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :